TÉLÉCHARGER DEMO JOUABLE BATTLEFIELD 3 PC GRATUIT

Des milliers de fans ont testé ce nouveau jeu très attendu et absolument à découvrir. Le scénario emmène le combattant sur des champs de bataille plus que réaliste dans la guerre moderne. Le joueur peut choisir un souk dans un pays du moyen orient, un désert de sable ou encore une capitale européenne. Imaginer Paris comme un champ de bataille est possible sur Battlefield 3. Le téléchargement est libre pour les amateurs de jeu de guerre.

Nom:demo jouable battlefield 3 pc
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:59.24 MBytes



Jouable sur le showfloor et en behind closed doors, le prochain titre de DICE usait de tous ses charmes pour faire la nique à la concurrence et revendiquer la place de référence du genre. Et si l'on avait d'ores et déjà pu découvrir la partie multijoueur compétitive du titre lors de l'E3 en juin dernier, le jeu s'essayait cette fois-ci en coopératif à deux et sur une version PlayStation 3 qui était évidemment chargée de prouver que Battlefield 3 pouvait aussi être beau sur consoles. You take point Baptisée "Exfiltration", la mission coopérative de Battlefield 3 que nous avons eu l'occasion d'essayer avait pour objectif la récupération, l'escorte et l'extraction d'un officier ennemi de haut rang qui avait décidé de trahir ses collègues pour changer de camp à la dernière minute.

Enfermé à l'étage d'un bâtiment situé en plein territoire hostile et placé sous protection armée constante, le larron n'était pas exactement accessible au premier bidasse venu et l'on devait donc s'infiltrer en duo pour tenter de l'extirper de ce bourbier en limitant la casse. Pour ce faire, une approche discrète était préconisée, afin d'éliminer les patrouilles armées situées sur notre passage en toute discrétion avec notre pistolet silencieux, en prenant bien soin d'éliminer des gardes multiples grâce à des tirs synchronisés avec ceux de notre collègue pour éviter de donner l'alarme.

En cas de pépin, il était toujours possible de sortir la M4 et sa lunette thermique pour lancer un nettoyage à sec un peu plus bruyant mais tout aussi efficace en couvrant notre coéquipier pour éviter d'être pris à revers par un comique armé d'un fusil à pompe.

Relativement aisée, notre progression à travers le bâtiment ennemi nous amenait à enfin récupérer notre ami le déserteur, qui s'empressait de ramasser un fusil sur le cadavre d'un de ses anciens collègues pour nous accompagner sur le chemin du retour.

Ou du moins, mission presque accomplie. Notre petit tour de passe-passe n'étant finalement pas vraiment passé inaperçu, notre convoi de véhicules légers se retrouvait assailli de toutes part dans une ruelle étroite et il nous incombait évidemment de nettoyer les balcons et les trottoirs de toute menace.

Pour le coup, la difficulté de la mission augmentait sensiblement à ce stade, nous obligeant à vraiment progresser en groupe compact avec notre allié en se couvrant mutuellement pour éviter de finir par mordre la poussière suite à une rafale reçue en pleine poitrine.

Comme souvent dans ce genre de mode de jeu coopératif, il était évidemment possible de réanimer un collègue tombé au combat d'une simple pression sur la touche dédiée, ce qui n'était finalement pas si simple lorsque notre camarade est tombé à découvert sous le feu croisé de plusieurs groupes d'ennemis.

On pouvait également utiliser le système de marquage de cible qui utilisait d'ailleurs le bouton "select" sur cette version PS3, un choix ergonomique pas forcément très adroit pour indiquer les menaces immédiates ou les ennemis hors de notre portée il était possible de changer d'armement en cours de mission grâce à un stock de munitions placé au coin d'une rue et augmenter la synergie de notre duo d'assaut.

Chaque position ennemie éliminée permettait de débloquer la progression de notre convoi, qui n'était malheureusement pas au bout de ses peines dans cette ville infestée de soldats malintentionnés.

La présentation touchant à sa fin, nous n'avons hélas pas pu découvrir la fin de cette phase de jeu manette en main, mais l'on peut déjà déclarer que ce mode de jeu promet une coopération à la fois exigeante et fun. Côté graphismes, le jeu de DICE était évidemment très sensiblement moins impressionnant sur PS3 qu'il avait pu l'être lors des présentations de sa version PC mais restait tout de même suffisamment ambitieux graphiquement pour surclasser sa concurrence sur consoles.

C'est le principal. Preview du 19 août à 10h52 par Dr Chocapic Replier la preview Test du 28 octobre à 17h58 L'histoire dont vous êtes le type qui suit le héros Présentée en grande pompe à tous les salons de l'univers cette année, la partie solo de Battlefield 3 est très décevante.

Pas lassé d'avoir lamentablement échoué dans sa tentative d'attaquer Call of Duty sur son terrain avec le très médiocre Medal of Honor, Electronic Arts a visiblement voulu se redonner une chance en imposant une directive simple à DICE : pompez, pompez et repompez. Manque de pot, cette volonté évidente d'émuler le FPS star d'Activision nuit au solo de ce nouveau Battlefield sur tous les plans, en lui collant une bonne partie des défauts traditionnels des Call of Duty sans pour autant arriver à égaler ce qu'ils arrivent encore à réussir.

On s'attendait évidemment à ce que DICE surfe sur la vague des FPS "hollywoodien" avec leur nouveau bébé mais la copie est ici tellement éhontée - on retrouve la narration décousue, le saut entre plusieurs protagonistes ou même certaines scènes du premier Modern Warfare à peine modifiées - qu'on se demande franchement s'ils pensaient arriver à tromper qui que ce soit. Quant à la fameuse formule du FPS couloir, elle est ici d'une violence rare avec des niveaux tellement dirigistes qu'ils feraient passer Call of Duty 4 pour un open world.

Toujours tenu par la laisse et incapable d'ouvrir les portes, les protagonistes de Battlefield 3 seront seulement invités à suivre l'action et à participer de temps en temps lorsque quelques terroristes pointeront le bout de leur tête. Malheureusement, même du côté des scripts "cinématiques", la campagne solo de Battlefield 3 se plante lamentablement en nous confisquant littéralement toute liberté lorsqu'une scène scriptée explosive est en vue. Généralement, un bon gros ralenti se déclenchera, le contrôle de la vision et parfois même des mouvements de notre personnage passera en automatique et l'on sera littéralement condamné à suivre le gros boum boum pondu par les développeurs qu'on le veuille ou non.

Pire encore, le jeu est littéralement jonché de QTE plus idiots les uns que les autres mention spéciale à l'assassinat de rat ou à celui qui nous fera accomplir un acte rare : ouvrir une porte et on se demande d'ailleurs pourquoi les développeurs ont tenu à nous infliger autant de bastons au corps à corps en QTE tellement celles-ci sont molles avec leurs animations flottantes qui manquent de la moindre once de punch.

Le rythme des niveaux est également critiquable, certains étant plus ou moins relégués à de très longues scènes pré-calculées aussi interactives qu'une grosse cuite.

Les développeurs ont aussi manqué d'imagination du côté de la construction de leurs différentes missions : elles se ressemblent toutes dans leur structure alors qu'on est rarement déployé deux fois dans le même pays. Mais bien sûr le solo de Battlefield 3 est aussi et surtout le benchmark idéal pour tester le nouveau moteur graphique de DICE.

Pas besoin de chercher un euphémisme à ce niveau-là, le Frostbite 2 accouche d'un rendu visuel simplement bluffant avec notamment mais pas seulement un travail absolument incroyable sur les effets de lumière et de fumée.

Magnifique que l'on soit perdu dans les rues d'une ville en Irak ou sur le pont d'un porte-avion au milieu de l'océan, Battlefield 3 est aussi accompagné d'un travail audio d'une qualité rare qui nous immerge complètement dans l'action. La scène du décollage lors du niveau en jet de combat est particulièrement mémorable Si la réalisation graphique et audio de la partie solo de Battlefield 3 impose indéniablement le respect, n'allez pas pour autant croire que le bilan technique du jeu est impeccable sur cette campagne qui souffre d'un bon nombre de bugs et d'impairs.

Le moteur physique souffre de pas mal de problèmes, logeant souvent des objets dans l'atmosphère ou propulsant des sacs de sable comme des confettis après un tir de fusil d'assaut. Nous avons également rencontré tout un tas de petits problèmes mineurs, qui vont du glitch visuel aux alliés qui enjambent une couverture que l'on a détruite en passant par les dialogues scriptés qui s'adaptent mal à la liberté aussi limitée soit-elle du joueur. Détruire le tank à côté de la station service?

C'est déjà fait depuis quinze secondes capitaine, tu radotes. Certains ennemis sont également impossibles à tuer si l'on n'a pas déclenché le bon script ou s'ils sont là juste pour la décoration.

Et bien sûr tout ça se termine en 4 à 5 heures avec un QTE final qui doit bien durer dix secondes d'affilée. Le gameplay arme au poing a beau être très bon et les jouets mortels ne manquent vraiment pas malgré l'absence d'AK , cette campagne est simplement une vitrine et pas grand chose de plus.

The only question is : How do we arm the other 11? Après avoir terminé cette partie solitaire, Battlefield 3 nous propose également un mode de jeu coopératif plus ou moins recopié des missions Special Ops introduites par Call of Duty : Modern Warfare 2.

Accompagné d'un unique collègue, on sera invité à revisiter certaines parties des niveaux de la campagne en affrontant des ennemis particulièrement énervés entre deux pauses Kit-Kat à côté de grosses caisses de munitions abandonnées là par les femmes de ménage.

Vu qu'il ne s'agit que de baston à l'état pur et que Battlefield 3 se débrouille très bien à ce niveau-là, on traversera ces six affectations spéciales sans trop grogner même si l'on aurait sans doute aimé avoir accès à plus de missions après tout Modern Warfare 2 en offrait une vingtaine et un respawn aléatoire pour les soldats d'en face.

Vu qu'ils apparaissent toujours au même endroit, répéter l'exercice n'a pas grand intérêt et les adeptes du scoring devront plus miser sur leur mémoire que leur capacité à presser la gâchette pour faire péter le high score. Bref, une fois de plus, tout ça fleure bon le remplissage de cahier des charges et ne motivera pas l'achat pour grand monde même si ce mode s'en sort mieux que le solo dans l'absolu.

Les amateurs de bonnes vieilles parties entre potes seront également déçus d'apprendre que ce mode de jeu n'est jouable qu'en ligne, sans doute pour éviter qu'un potentiel système d'écran splitté ne cause des combustions spontanées multiples dans le salon des joueurs. Mais bon, acheter Battlefield 3 pour son solo c'est un peu comme jouer à Rage pour son multi ou à Brink pour sa campagne : le jeu de DICE est surtout et avant tout un titre multijoueur compétitif et tout ce dont on a parlé jusque-là n'a finalement servi qu'à étoffer la campagne marketing d'Electronic Arts histoire de vendre quelques copies de plus à des joueurs mal informés ou carrément trompés.

Si les développeurs du jeu ont clairement perdu leur temps à développer cette campagne moisie et ce coop insignifiant, ils ont tout de même concentré toute leur attention sur leur réelle passion : créer du multijoueur compétitif de légende. Graphiquement, les parties à plusieurs seront un bon cran en dessous du solo d'un point de vue purement technique mais n'allez pas pour autant croire qu'il ne s'agit pas tout de même d'une gigantesque claque dans la tronche. Et même d'un aller-retour.

Avec le recul, le multijoueur compétitif de Battlefield 3 est peut-être même plus impressionnant dans les faits puisque les décors y sont infiniment plus grands qu'en solo et qu'il y a comme qui dirait 64 joueurs en train de se mettre sur la poire avec tout ce que l'univers compte comme pétoires et véhicules. Si l'expérience de jeu multijoueur est finalement plus proche d'un Bad Company avec le prone et les modes de tir en plus que d'un Battlefield "tout court", ne vous y trompez pas : il s'agit d'un des meilleurs, voire du meilleur FPS multijoueur que l'on ait vu depuis très longtemps.

When you absolutely, positively got to kill every motherfucker in the room Dans Battlefield 3, vous pourrez assassiner des gens virtuels dans trois modes de jeu jouables sur les neuf cartes du jeu.

Le premier est évidemment le deathmatch, disponible en version par équipe 12 contre 12 ou par escouade quatre mini équipes de 4 joueurs. Le Rush nous placera lui dans un conflit entre une équipe d'attaquants devant faire sauter des objectifs protégés par une équipe de défenseurs dans des parties jouables jusqu'à 32 contre 32 ; il est lui aussi disponible en variante par escouade à 4 contre 4.

Enfin, le mode star est le Conquest, une capture d'objectifs multiples avec décomptes de tickets bien connue des amateurs de la franchise qui nous invitera à un conflit global sur une carte où plusieurs points devront être capturés et protégés afin de faire baisser le nombre de tickets de l'adversaire. Vu que l'on perd aussi un ticket lorsque l'on respawn, il faudra aussi éviter de mourir bêtement, au hasard en crashant un hélicoptère de transport chargé d'alliés parce qu'on n'est absolument incapable de piloter.

Si toutes les cartes de Battlefield 3 ne nous proposeront pas des aires de jeu énormes certaines sont considérées comme des Conquest Large pour indiquer leur gigantisme , le mode de jeu se basera quasiment toujours sur une maîtrise du territoire puisqu'il faudra toujours équilibrer l'investissement sur la capture des points, celui sur leur défense et éviter les pertes inutiles.

Vu que l'on ne commence à attaquer le compteur de tickets de l'ennemi qu'en contrôlant au moins la moitié des points de contrôles de la carte, il est impératif de savoir investir l'effort de notre équipe.

Bref, il faut communiquer, collaborer et travailler en groupe s ; si vous comptez jouer à Battlefield 3 comme dans un Call of Duty, vous allez mourir. Et nous, on va bien rigoler. L'interface d'escouade est d'ailleurs là pour ça, afin de répartir chacun des joueurs de chaque équipe dans un micro-groupe de quatre soldats qui devront travailler de concert pour accomplir leurs objectifs.

Ce système est d'ailleurs un des rares éléments ratés du multijoueur de Battlefield 3 ou presque puisqu'il est impossible à l'heure actuelle de créer des escouades personnalisées et qu'il faut donc se contenter de celles proposées automatiquement par le jeu. Si ce n'est pas un problème lorsque l'on se connecte seul à un serveur, c'est plus gênant si l'on arrive avec deux ou trois collègues et qu'il n'y a pas assez de place dans les escouades de notre équipe pour pouvoir jouer tous ensemble.

Dans ce cas-là, on aura tendance à attendre le début d'une partie ou la déconnexion de quelques joueurs pour sauter à pieds joints sur la première escouade disposant d'assez d'emplacements pour notre clique. Pas un problème critique, mais ça peut être assez agaçant sur les serveurs constamment bondés.

Heureusement, le jeu conservera la composition de notre escouade une fois qu'elle aura été formée et l'on n'aura donc pas à répéter cet exercice à chaque changement de carte une fois que l'on sera enfin entouré de nos amis. A noter qu'un chef d'escouade sera également sélectionné là aussi aléatoirement et pourra donner des ordres basiques à ses collègues.

Le système est assez trivial et n'égale certes pas ce que l'on pouvait trouver dans le genre à l'époque des vieux Battlefield. Si cette "modernisation" ne plaira pas à tout le monde, certaines choses, par contre, ne changent pas et le premier joueur à mourir dans chaque partie sera toujours un idiot planté dans un arbre avec un FA ou un SU Ça nous ferait presque plaisir.

Le sacro-saint mélange entre conflits d'infanterie - qui reste le plat de résistance du jeu, peut-être même plus encore qu'à l'époque des premiers jeux de la série - et promenade en véhicules joue toujours une part très importante dans le gameplay d'un Battlefield et ce nouvel épisode ne fait pas exception.

Débarquer en large supériorité numérique sur un point de contrôle avant d'être mis en déroute par un unique tank, sauter d'un hélico en parachute derrière les lignes ennemies pour semer la pagaille, prendre d'assaut un objectif lointain en jouant aux Dukes of Hazzard avec une jeep ; c'est tout aussi important que placer un headshot ou ressusciter un collègue dans Battlefield 3.

TÉLÉCHARGER CHARLYGRAAL 2D 3D

Des nouvelles de la démo de Battlefield 2142

.

TÉLÉCHARGER SPORTCASH APP

Topic demo jouable?

.

TÉLÉCHARGER LES OUBLIÉES DE JUAREZ DVDRIP

Télécharger gratuitement la démo de Battlefield 3

.

Similaire